Historique
 
Accueil
L'orchestre
Historique
Le Local
Les statuts
Ecole de musique
La Mandoline
Liens
Nous contacter

 

Historique de l'association...

Le 24 octobre 1936, fut fondée par une poignée d’hommes dévoués à l’art plectral la « Société de Mandolines « Union 1936 » de Lutterbach ». Monsieur Charles HUTTER à qui fut confié la présidence était secondé dans la tâche par Monsieur Emile KLEIN qui, en sa qualité de directeur, guida les musiciens dans leurs premiers pas.

 

Le 2 juin 1939, la Société pris part au concours organisé par la Fédération des Sociétés de Mandolines d’Alsace-Lorraine. Celle-ci décerna un prix d’encouragement avec félicitations du jury à la Société. Ce début prometteur, allié au dynamisme de ses membres et encouragé par son public, fut interrompu par la seconde guerre mondiale.

 

Après la libération, il a fallu tout recommencer et c’est ainsi que Monsieur Emile KLEIN regroupa quelques anciens membres et mena la barque à travers cette difficile période d’après-guerre.

 

Ce n’est qu’en 1952, lors de la nomination de Monsieur Alphonse STOECKEL à la Présidence et de Monsieur René DIEMUNSCH (mandoliste actuel dans notre ensemble !) à la Direction Musicale, que la société retrouve son ancien dynamisme en donnant maints concerts à Lutterbach et aux environs ainsi que dans les départements voisins. Ses nombreuses participations au Carnaval de Mulhouse sont honorées par des diplômes.

 

En 1956, la Société a pu acquérir une construction légère de la gendarmerie qui fut transformée et aménagée en foyer musical, rue Victor Hugo à Lutterbach. Durant toutes ces années, de nombreux concerts ont été donnés à Lutterbach à l’occasion des fêtes de la Libération, au profit des œuvres de Saint-Vincent de Paul, pour les personnes âgées, etc. A plusieurs reprises, la Société organise la « Kilbe de Lutterbach » (1953 – 1962 – 1970).

 

En 1961, pour le 25ème anniversaire de la Société, un grand concert est organisé à Lutterbach avec la participation de toutes les Sociétés de Mandolines du Haut-Rhin, ainsi que celle de Falk (57) et de Freyming (57).

 

En 1966 Monsieur Raymond RUSCH est nommé Président de la société.

 

En 1970, des élèves de la Société participent pour la 1ère fois au Concours des Jeunes Musiciens, organisé par la Fédération des Sociétés de Mandolines d’Alsace-Lorraine, à Colmar.

 

Monsieur Raymond RUSCH, secondé par Monsieur Roger KOERNER et les membres de la société de plus en plus nombreux, ont aménagé et construit leur deuxième foyer qui fut inauguré le 2 juin 1972. La même année, Monsieur Raymond RUSCH a pris la direction musicale de l’ensemble, après la démission de Monsieur René DIEMUNSCH.

Cette même année est organisée pour la 1ère fois à Lutterbach, le Concours des Jeunes Musiciens de la Fédération des Sociétés de Mandolines d’Alsace-Lorraine à l’école élémentaire de Lutterbach (autres organisations du Concours des Jeunes à LUTTERBACH :  1976 – 1980 – 1984 – 1987 – 1993).

 

Annuellement, des Concerts - Bals sont organisés par la société à Lutterbach. De nombreux concerts sont donnés au profit des associations locales.

 

De 1980 à 1985, la société participe au Carnaval de Lutterbach.

 

En 1983, elle participe au Festival Musica, à Strasbourg, mettant en valeur de jeunes auteurs de musique contemporaine (Monsieur Bernard WISSON).

 

En 1984, la société participe à la première Fête de la Musique par un concert dans la Basilique de Lutterbach. Elle participe aussi à l’inauguration du Foyer des personnes âgées de Lutterbach. Au Concours International de Musique de Colmar, la société accède à la Troisième division.

 

Délogée pour permettre la construction du foyer pour personnes âgées, la Société entreprit l’édification de son troisième foyer à l’endroit actuel, rue du Nonnenbruch, Quartier de la Petite Venise.

 

En 1987, après la démission de Monsieur Raymond RUSCH pour raison de santé, Rémy STUTZ accède à la présidence, secondé par Monsieur Gabriel GIELLA à la Direction Musicale. C’est aussi l’année du premier voyage musical de l’ensemble dans la région de Saint-Paul-de-Vence, pour une tournée d’une quinzaine de jours (concerts à Saint-Maxime, Cannes, Nice, etc.).

 

Le 7 mai 1989 la société participe au Concours National de Musique et de Chant à Freyming Merlebach, où elle accède à la Division supérieure avec les félicitations du jury. Cette année-là, le périple musical conduit l’ensemble en ITALIE, jusqu’à Paestum, au sud de Naples, un des berceaux de la Mandoline. De nombreux concerts sont donnés tout au long du périple de 15 jours, à Parme, Naples et Florence.

En automne 1989, Monsieur Patrick OSOWIECKI prend la direction Musicale de l’Ensemble. Tombé amoureux de la mandoline, il composera dorénavant une partie du répertoire et réalisera l’intégralité des arrangements musicaux, imprimant une touche très personnelle qui se démarquera progressivement des autres ensembles de mandolines, plus classiques.

 

En 1991, le périple musical conduit l’ensemble à Biarritz et dans le Pays Basque avec des concerts à Saint-Jean-de-Luz, Mimizan, Dax., …, avec la rencontre d’ensembles de mandolines locaux et espagnols.

La Société participe également au concert au profit de l’A.R.C. et de Mathilde, à Lutterbach, ainsi qu’au concert organisé pour le départ du Curé Jean HENNINGER et l’arrivée du Curé Pierre HAAG.

 

De 1992 à 1995, Monsieur Gabriel GIELLA reprend la Direction Musicale de l’Ensemble, Monsieur Patrick OSOWIECKI étant pris par ses occupations professionnelles.

 

En 1993, l’ensemble se déplace pour 15 jours en Irlande avec des concerts à Dublin, Cork et participe au Festival de Musique de Galway. La rencontre avec le Centre National de Musique et Culture Irlandaise à Rock of Cashel a donné lieu à un des plus beaux et magnifique concert impromptu de ce voyage lorsque des musiciens des formations nationales irlandaises ont joué avec notre groupe (sociétés de Lutterbach, Mulhouse et Soppe-Mortzwiller).

 

Les 23 et 24 octobre 1993, l’ensemble a participé au Premier Rassemblement National des Orchestres à Plectres à Remiremont, dans les Vosges.

 

En 1994, la Société participe au Festival International de Mandolines de Rastatt, en Allemagne. Comme les années précédentes, elle se produit à Lutterbach lors de son Concert Annuel et dans tout le Département.

 

En 1995, en association avec l’E.S.C.A. (club d’anglais de Lutterbach) et la Chorale Alliance de Mulhouse, elle donne un concert au profit de la rénovation interne de la Basilique de Lutterbach, réunissant près de mille auditeurs.

 

En 1996, profitant d’une réactualisation de ses statuts, inchangés depuis la création en 1936, l’ensemble change de nom pour s’appeler alors « LES MANDOLINES DE LUTTERBACH ».

Afin de marquer le 60ème anniversaire de la Société, les musiciens se déguisent en costume des années 30 lors de leur Concert Annuel à Lutterbach. La chanteuse Violette Lambrich vient chanter « Frou-Frou » devant un public surpris et séduit.

 

En mai 1997, la société se produit à Belfort, dans le cadre du « Festival International de Musique Universitaire » (FIMU) regroupant plus de 3000 musiciens venus du monde entier. A l’occasion du 90ème anniversaire de la Fédération des Sociétés de Mandolines d’Alsace-Lorraine dont elle est membre, l’ensemble donne de nombreux concerts à travers toute l’Alsace.

L’année 1997 fut également l’occasion de travailler à nouveau avec Bernard WISSON, pour son spectacle « Kandinsky, mon grand-père » (danse et musique) à Colmar et à Mulhouse.

Enfin, l’ensemble découvre pour la première fois les affres des séances d’enregistrement à l’occasion de la préparation de son premier CD, dont la parution est prévue pour 1998. Les musiciens passent trois jours au Gresson, une ferme montagnarde de la vallée de Masevaux.

En automne de la même année, les Mandolines de Lutterbach font également leur entrée, discrète, à la Filature de Mulhouse, avec une exposition sur la mandoline à la Médiathèque et un concert apéritif au premier étage.

 

Le mois de mars 1998 nous emmena à Haguenau pour un concert en deux parties avec l’orchestre local. Le chanteur Marc DIETERICH nous accompagne et fait ses preuves avec les chansons françaises (A bicyclette, Le Poinçonneur des Lilas, L’âme des poètes, etc.).

En avril ont lieu le concert annuel à la salle René Cassin puis le Concours des Jeunes.

En mai sont organisées des séances d’enregistrement au studio Audiosoft à Ensisheim.

L’été 1998 permettra de terminer la fabrication du CD lui-même, des textes et photos insérés dans la pochette.

En septembre, le CD « Mandolines Buissonnières » est achevé et mille exemplaires seront mis en vente ! Le groupe sera peu à peu reconnu sous l’intitulé « Mandolines Buissonnières » qui va devenir le nouveau nom officiel.

 L’automne 1998 sera également marqué par un concert au Gresson et par la venue du Groupe Nata Bene Trio (Ukraine) à Kingersheim.

  

En 1999 René GENET succède à Rémy STUTZ à la Présidence de la Société. L’ensemble se produit à Kingersheim, lors des vœux de Monsieur Jo SPIEGEL.

Le concert annuel est à nouveau sous le signe de la Chanson Française, avec Marc BERNARDINIS cette fois, pour des chants de Maurice RAVEL et Jacques IBERT.

Cette année-là, les examens fédéraux ont lieu à Guebwiller.

En juin, nous enregistrons « La Java des Gaulois » au studio Crystal à Colmar, pour ARIA (CD de chants pour les écoles du Haut-Rhin).

En septembre, les musiciens participent à la fête du Gresson.

 

En 2000 une exposition sur la mandoline est mise en place à la MJC de Lutterbach en avril 2000, conjointement au concert annuel qui a lieu le 2 avril. Au cours du même mois, Patrick OSOWIECKI présentera son spectacle « O Solo Mio » à la Brasserie et les musiciens animeront le Stammtisch.

Le concours des jeunes a lieu à Mulhouse le 21 mai.

En juin, l’ensemble participe à de nombreux spectacles ARIA dans les écoles de Dolleren, Sexen, Altkirch et Riedisheim.

Au mois d’août, les Mandolines de Lutterbach participent à la Parade automobile de Mulhouse.

En novembre, Kingersheim nous met l’Espace Tival à disposition pour un concert public.

Le projet de création d’une véritable Ecole de Musique prend forme.

 

En 2001 le concert à Lutterbach a lieu le 28 janvier. Le 4 février, l’ensemble se produit dans l’église de Magstatt.

Les mandolines participent les 29 avril et 5 mai aux baptêmes de Pauline Genet et de Paul Deffinis.

Le 24 juin, l’ensemble se produit en plein-air, avec sonorisation, dans les magnifiques jardins du Parc de Wesserling, lors d’un Atelier du goût.

En septembre est officiellement lancée la toute jeune Ecole de musique qui s’appellera « l’Ecole Buissonnière » ! Des professeurs sont embauchés pour la formation en solfège et en instrument.

Le 16 décembre, l’ensemble se produit à la salle des Brasseurs à Lutterbach. La salle René Cassin sera définitivement abandonnée au profit de la salle de la Brasserie qui donne une acoustique, sonorité et intimité parfaitement adapté à notre style de musique. Le groupe de Haguenau est invité et animera la seconde partie du concert.

L’année 2001 fut une année riche en création musicale : pas moins de 15 pièces seront composées par Patrick OSOWIECKI !

 

En 2002 l’ensemble participe, au mois de juin, à la fête de la Musique de Lutterbach dans la cour de l’Ecole René Cassin, en association avec les autres groupes de la ville. Les années précédentes, les Mandolines se produisaient dans leur foyer, principalement pour les personnes du Quartier de la Petite Venise.

Le 29 juin, le groupe se produit pour la première fois au Temple Saint-Etienne de Mulhouse, dans le cadre de l’Heure Musicale du samedi, à 17 heures.

Le 15 août, nous participons au Festival international à Ohlungen et le 10 octobre a lieu notre concert « annuel » dans la salle des Brasseurs, à Lutterbach.

 

En 2003 Anne-Laure DEFFINIS succède à René GENET à la Présidence de la Société de Mandolines.

Le 28 mars a lieu un concert à la salle des Brasseurs, à Lutterbach. La formation en quintette est tentée pour la première fois en concert.

Le 5 juin, les Mandolines Buissonnières se produisent pour la première fois à la Chapelle Saint-Jean, à Mulhouse.

L’été sera l’occasion d’une tournée musicale de 10 jours en Provence, avec un concert dans la Chapelle Saint-Roch de Saint-Rémy-de-Provence le 31 juillet, un concert en la Chapelle Saint-Quenin de Vaison-la-Romaine le 2 août et un concert dans la Chapelle des Pénitents Blancs à Pernes-les-Fontaines, le 3 août. Les musiciens sont hébergés dans la maison familiale de Laurent DEFFINIS, mari d’Anne-Laure, à Pernes-les Fontaines, près de Carpentras. Les enregistrements des concerts seront conservés en vue de la parution du 2ème CD.

En septembre, l’ensemble se produit à nouveau au Temple Saint-Etienne, dans le cadre de l’Heure Musicale, avec cette fois un partie chanson française.

Une cassette vidéo du concert est réalisée.

Au moins d’octobre, quelques musiciens animeront la soirée Contes sur le thème d’Halloween, à la salle des Brasseurs. Le chanteur Christian LECONTE se joint aux musiciens pour la partie « américaine » des accompagnements.

Le 7 décembre, Patrick OSOWIECKI organise un concert dans l’église de Fontaine, près de Belfort, où il donne également des cours à l’Ecole de Musique locale.

Le 21 décembre a lieu la première séance d’enregistrement des pièces pour le 2ème CD.

L’année 2003 fut marquée un important mouvement de protestation de la part des intermittents du spectacle dont le statut avait été modifié par le gouvernement et le concert prévu en septembre aux Dominicains de Guebwiller a été annulé, en soutien de Patrick OSOWIECKI, directement touché et impliqué dans le mouvement.

 

Le 11 mars 2004 , les mandolines se produisent à la Brasserie, dans le cadre des Soirées Renc’Arts, organisées par la MJC de Lutterbach.

Plusieurs autres concerts ont été donnés au cours de l’année 2004 : notamment en juin à Bellemagny et à Lutterbach (animation d’un repas gastronomique à l’Auberge du Soleil), en septembre et en décembre à Ottmarsheim (journées du patrimoine et marché de Noël), en septembre à Schiltigheim à l’occasion du Festival de Mandolines et à Eguisheim pour clore le Festival des Saveurs Musicales.

 

Plusieurs séances d’enregistrement en vue du CD ont eu lieu à la salle des Brasseurs mais aussi à la Grange Burcklé de Masevaux.

L’année 2004 fut également l’année de la création du site internet grâce à Philippe Claudet, musicien de l’ensemble depuis l’an 2000.

 

En 2005, lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 10 février, l’association des Mandolines de Lutterbach a officiellement pris pour nom « Les Mandolines Buissonnières de Lutterbach ».

En mars, l’orchestre a rencontré Patrick Vaillant, un virtuose de la mandoline qui dirige notamment le groupe Melonious Quartet à Nice. Lors de la semaine dite de la « Saint-PatrickS », l’ensemble s’est produit avec Patrick Vaillant aux Dominicains de Guebwiller, puis au café « La part des Anges » à Thann.

En septembre, d’importants travaux de rénovation et de peinture ont été réalisés à la salle des mandolines.

Le Festival Pot’Arts a également convié l’ensemble de Mandolines à se produire à Tagolsheim, dans un théâtre mobile à l’italienne.

Le 1er décembre marque la création officielle de « l’Ecole Buissonnière », désormais affiliée au G.E.E.M. (Groupement d’Employeurs de l’Enseignement Musical).

Ont suivi en décembre un concert à l’Espace Rhénan de Kembs, un concert en l’église de Valdieu-Lutran et un autre à Ottmarsheim dans le cadre des Marchés de l’Avent.

Une année donc très riche en évènements et rencontres.

 

En revanche, l’année 2006 fut moins fournie en concerts car la priorité fut donnée à la réalisation et à la finalisation du CD. On peut toutefois noter l’animation d’un vernissage d’une exposition de peinture (où Patrick Osowiecki a également exposé ses photos sur la mandoline) dans une cave vinicole de Wuenheim, la participation au concert anniversaire de la Chorale Aubade à Wittelsheim et enfin un petit concert à la salle des Brasseurs au mois de novembre afin de fêter les 70 ans d’existence de l’association des Mandolines.

 

L’année 2007 fut celle de la sortie du 2ème CD, intitulé Vendanges Tardives, événement fêté lors des concerts des 24 et 25 mars 2007 à la salle des Brasseurs qui furent également l’occasion de fêter les 70 ans d’existence de l’association à travers une exposition de photos et documents anciens.

Le 14 juillet, l’ensemble s’est produit à l’église de Ferrette lors du Festival Ferret’Art.

Au mois de septembre, le directeur musical, Patrick OSOWIECKI, nous annonce qu’il a pris d’autres engagements et qu’il ne pourra plus assurer ni la direction musicale, ni les cours de l’école de musique. Quatre nouveaux professeurs sont engagés et l’école enregistre une quinzaine d’inscriptions dès le premier trimestre.

L’association Maison Slave, présidée par Annie Weyl, également mandoliniste dans l’orchestre depuis peu, nous invite à nous produire à La Grange à Riedisheim, à l’occasion de l’exposition Impressions Slaves.

 

L’année 2007 fut également celle du centenaire de la Fédération des Sociétés de Mandolines d’Alsace Moselle, dont le président Rémy STUTZ a organisé un grand concert dans la salle des Tanzmatten de Sélestat, rassemblant ainsi sept ensembles (Ensemble des Mandolines et Guitares de Mulhouse, Société de Mandolines « Colmarienne », Les Jeunes Mandolinistes et Guitaristes de Schiltigheim, La Mandolinata d’Haguenau, Les Mandolines Buissonnières de Lutterbach, Ensemble de Mandolines de Guebwiller, La Sérénata de Schiltigheim).

 

Elle s’achève par un concert à l’église de Sausheim à l’occasion de la manifestation « L’é-toiles de Noël » et enfin, comme c’est le cas chaque année, par un petit concert en maison de retraite, cette fois à la Maison de Retraite du Beauregard à Dornach.

L’arrivée de plusieurs nouveaux musiciens dans l’orchestre – des élèves mais aussi des professeurs – fut une motivation importante pour aller de l’avant et partir à la découverte d’un nouveau répertoire.

 

L’année 2008 démarre avec un succès inégalé lors du concert annuel à la salle des Brasseurs, les 8 et 9 mars, avec un répertoire à tonalités sud-américaines et une formation en quintette de mandolines électro-acoustiques accompagnées par des percussions.

...

Le 18 novembre 2011 les Mandolines Buissonnières emménagent dans leur nouveau local, la salle annexe de l'Espace Sportif.

Le 03 janvier 2016, nous intégrons les locaux rénovés de l'Harmonie de Lutterbach.

...

L'histoire continue même si la page n'est pas actualisée...

 

Accueil | L'orchestre | Historique | Le Local | Les statuts | Ecole de musique | La Mandoline | Liens | Nous contacter

Copyright © janvier 2016 Mandolines Buissonnières.  Tous droits réservés.
Revu le : 21 janvier 16